Q.1
« En [Italie/France], nous ressentons l’exigence d’aider nos enfants à faire d’autres enfants. Et pas à avoir de nouveaux esclaves pour remplacer les enfants que nous ne faisons plus. »

Q.2
« Les migrants aussi font un peu de “benchmarking” pour regarder les législations à travers l’Europe qui sont, on va dire, les plus fragiles. »

Q.3
« [La France/L’Italie] ne peut pas être le camp de réfugiés de l’Europe. »

Q.4
« Certaines régions sont en train de se déconstruire parce qu’elle sont submergées par les flux de demandeurs d’asile. »

Q.5
« Il n’y a pas d’un côté les policiers, les gendarmes qui seraient agressifs, et de l’autre des migrants qui seraient d’une douceur légendaire. »

Q.6
« Le ministre [des Affaires européennes Nathalie Loiseau, NDLR] est ignorant. »

Q.7
« Aux associations, je leur dirai qu’il y a peut-être d’autres lieux que [Calais/Vintimille] où elles pourront déployer leur savoir-faire. »

Q.8
« Si nous restons sans réaction, ce sont quelques centaines de milliers de personnes qu’il nous faudrait accueillir chaque année. »

Q.9
« Je suis surpris par la méchanceté des Français, l'ouverture du port de Marseille à ce navire serait un beau geste. »

Q.10
« J’en ai un peu marre de passer pour le facho de service. »

Create your own free online surveys now!
Powered by Crowdsignal